S T A T U T S

www.puericantores.org/congo

 STATUTS DES PUERI CANTORES DU CONGO (RDC)

                                                                                                                 
 PREAMBULE
 Les «Pueri Cantores » (Petits Chanteurs) constituent un vaste  mouvement mondial d’encadrement de la jeunesse Catholique fondé sur l’apprentissage du chant liturgique, initiation à l’art de la musique sacrée et le développement des vertus chrétiennes chez des enfants recrutés entre l’âge de 8 et 14 ans. Ce mouvement  a été érigé en personne morale depuis le 25 novembre 1965.
Ce mouvement remonte à la première «manécanterie » (mane cantare : chanter de bon matin) des Petits chanteurs  à la Croix de Bois fondée par Monseigneur MAILLET en 1907 dont la célébrité déterminera, suite à ses tournées, la fondation de nombreux groupes similaires dans le monde entier.
 
Encouragé par tous les Souverains Pontifes (Pie X, Pie XI, et plus tard encore par Jean XXIII et Paul VI), Mgr MAILLET pour pérenniser le mouvement, suivant différentes étapes, regroupa en une Fédération Internationale qui s’appela «PUERI CANTORES », tous les groupes des petits chanteurs du monde (1947).
            Au cours des années  les Pueri Cantores ont été reconnus officiellement par les Souverains Pontifes. Le Pape Pie XII, intervenant en 1949 lors du 2è  congrès international tenu à Rome, avait reconnu les Pueri Cantores comme mouvement d’Eglise.
Le Pape Paul VI dira aux Petits chanteurs en audience au Vatican  : « Petits chanteurs, vous êtes dans l’Eglise ce que l’Alléluia est dans la liturgie, une joie toujours nouvelle ! ».
 
Le Pape Jean-Paul II les a reçus et encouragés à Noël 1987 et, à cette occasion, 8.000 d’entre eux, venus de tous les coins du monde,  ont assuré les chants à la Basilique Saint Pierre à la Messe du Nouvel an 1988 célébrée par le  Pape lui-même qui leur a demandé d’être les ambassadeurs de l’Eglise…
 Le 31 janvier 2002, le conseil pontifical pour les Laïcs à reconnu, par un Décret de reconnaissance définitive, la FIPC comme une Association privée universelle de fidèles.
La Fédération Congolaise a été officiellement affiliée à la Fédération Internationale des Pueri Cantores en 1989 lors du premier congrès Africain tenu à Bukavu du 28 au 30 décembre. Elle s’est assignée la mission d’encadrer et de regrouper au mieux tous les chœurs d’enfants de notre pays, pour la promotion de la qualité de la musique sacrée et pour la formation humaine et religieuse des enfants.
 

            Pourquoi voulons-nous changer nos statuts ?
 
Après 14 ans d’existence, la Fédération Congolaise sent le besoin d’un souffle nouveau. De nombreux chœurs d’enfants naissent dans nos Paroisses et nos diocèses et nous demandent de les encadrer et de leur donner un appui artistique.Des changements de tout genre marquent ces dernières années notre Eglise et notre Pays et nous poussent à réactualiser nos structures. Enfin, nous voulons les conformer aux statuts et aux règlements de la Fédération Internationale des Petits chanteurs récemment approuvés. C’est ainsi que :
·       
Partout où ils se trouvent, les Pueri Cantores doivent tenir compte de l’autorité ecclésiastique.
·       
Ce qui est dit dans les présents statuts au niveau national vaut aussi aux niveaux paroissial, diocésain et provincial.


  Chapitre I. Dénomination et Composition.
Art. 1.
 La Fédération Congolaise des  Pueri Cantores « FCPC » est une Organisation Nationale d’encadrement des groupes des Petits chanteurs du Congo. Elle est une Association des Fidèles en conformité aux canons 298 à 311 et 321 à 329 du code du Droit canonique.
Art. 2.
La FCPC se compose de chœurs d’enfants :
1.      affiliés officiellement par le Bureau National ;
2.     
réunissant les qualités musicales humaines et religieuses déterminées par le ROI ;
3.     
 composés d’enfants recrutés entre l’âge de 8 et 14 ans ;
4.     
 attachés au service liturgique d’une église paroissiale  ou d’une structure diocésaine ; et unis entre eux librement sur le fondement d’une égalité fraternelle.
Art 3.
Une fois affilié, le chœur reçoit de l’autorité ecclésiastique le véritable   mandat liturgique et revêt le vêtement liturgique admis par la FIPC et suivant les procédures de la prise d’aube.
 

Chapitre II. Siège.
 A
rt. 4.
 Le siège de la FCPC est situé à Bukavu et peut être transféré à tout autre endroit de la République Démocratique du Congo sur Décision de l’Assemblée Générale. Les sièges administratifs des membres du Bureau National (B.N.) se situent aux lieux de leurs résidences respectives.
 

Chapitre III. Collaboration avec l’Autorité Ecclésiastique.
Art. 5.
La FCPC  collabore avec la FIPC sous l’égide de la Conférence Episcopale du Congo à laquelle elle fait un rapport annuel des activités et de l’état de la Fédération.
 

Art. 6.
La FCPC remplit sa tache en plein accord avec la Commission  compétente de la sainte liturgie et de la musique sacrée (d’après les articles 44 et 46 de la constitution pour la liturgie)


 
Chapitre IV. Buts de la FCPC.
La FCPC a pour but :
Art 7.a.
de promouvoir parmi les Pueri Cantores, eux-mêmes  y participant, le chant liturgique, du grégorien à la polyphonie classique et moderne et à la musique contemporaine composée selon les prescriptions ecclésiastiques de chaque culture ;
Art. 7. b.
d’enrichir le répertoire des morceaux puisés dans notre culture africaine ;
Art. 7.c.
de promouvoir des œuvres de qualité pour que de cette manière il soit possible de cultiver, en les  formant, les Directeurs Musicaux des Petits       chanteurs du point de vue spirituel, humain, moral, intellectuel, musical et esthétique.
Art. 7.d.
d’entraîner par l’exemple les autres chorales à soigner l’exécution du  chant     liturgique pour aider les chrétiens à mieux prier et à participer pour l’édification d’un monde nouveau : « Tous les enfants du monde chanteront la paix de Dieu » (Mgr Maillet).
Art. 7.e.
De veiller à l’épanouissement  , au développement à la vie humaine et chrétienne dans le sens de l’éveil à l’engagement missionnaire et à la vie communautaire ;
Art. 7.f.
Emmener tous les membres de la Fédération quelle que soit l’origine de chacun d’entre eux à une compréhension fraternelle afin de promouvoir la paix, l’unité mondiale, la justice sociale et le droit des enfants.


 
Chapitre V. Moyens d’action.
 
Pour arriver à ses fins, la FCPC a pour moyens :
Art. 8.a.
L’édition d’un feuillet périodique qui assure la liaison entre les Petits    Chanteurs du Congo et qui pourra contribuer à l’autofinancement du Bureau     National.
Art. 8.b.
l’organisation des Congrès, nationaux et régionaux, pour servir la promotion de la musique sacrée  parmi les enfants et la démonstration  de son efficacité.
Art.8.c.
L’implication de plus en plus des Petits chanteurs dans les tissus sociaux de notre pays par le biais d’échange, de récital, de concert et du maintien régulier des relations publiques avec toutes les institutions médiatiques (journaux, Radios, télévisions).
Art. 8.d.
L’édition d’œuvres de musique sacrée religieuses et folkloriques anciennes et contemporaines.
 

Chapitre VI. Organes Centraux.
 
I.      Assemblée Générale (A.G.)


 Composition
Art. 9.
 L’A.G. se compose  des Directeurs de différents chœurs des Petits chanteurs affiliés à la FCPC ou, à défaut, de leurs délégués.
 
Convocation de A.G.
Art. 10.
L’A.G. est convoquée ordinairement, une fois par an, par le Président de la FCPC. En cas d’empêchement de celui-ci, la convocation est faite par le vice Président. Elle peut  l’être aussi à la demande du tiers de ses membres comme sur  recommandation de la FIPC.
 

Devoirs et charge de l’A.G. :
Art. 11.
Les devoirs et charges de l’A.G. sont :
-  élire le Président et les autres membres du bureau national
-  examiner et approuver :
·  le compte rendu de l’A.G. ;
·  les propositions faites par les Directeurs des chœurs inscrits à l’ordre   du jour ;
·  le rapport financier ;
-  donner quitus au trésorier
-  délibérer sur l’agrément des nouveaux chœurs,
-  déterminer l’orientation générale du mouvement.
 

Mode de scrutin
A
rt 12.
 Les votations  à l’A.G. se font à la majorité absolue des voix émises par les membres présents. Toutefois, en cas de parité, la voix du Président est prépondérante.
 

II.   Le Bureau National (B.N.)
 

  1. Composition.

Art. 13. Le B.N. se compose  de deux organes : le Comité Exécutif (CE) et le    
 Conseil d’Administration (CA).
 

Art. 14.
Le CE  se compose du Président, du vice-président , du Secrétaire, du trésorier, et de l’Aumônier.
 

Art.15.
Le CA est composé du comité exécutif, des deux Commissaires aux comptes (CC) indépendants du Bureau et de deux représentants des Parents  et des délégués provinciaux nommés par le Conseil exécutif (CE) après approbation de la CEAL.
 

Durée du mandat :

Art. 16.
 Chaque membre du Bureau national est élu pour une durée de 3 ans        renouvelable  une seule fois. (Est-ce que cela suffit pour une continuité permanente ?)
 
Présentation des résultats de vote à la Conférence Episcopale

Art 17.
Dès l’élection, le B.N. présente à la Conférence Episcopale de la RDC le nom du candidat proposé à l’A.G. comme Aumônier.
 

Convocation et devoirs de l’A.G. et de ses Composantes :
Art 18.
L’A.G. se réunit une fois par an. Les lieux de chaque rencontre sont fixés à l’avance par la même assemblée. L’ordre du jour parvient aux membres au moins un mois à l’avance.
Art 19.
Le C.E. se réunit tous les  six mois ou à la demande du tiers de ses membres. Ses devoirs et charges sont :
-promouvoir l’activité et le progrès de la Fédération, en exécutant les  décisions de l’A.G. ;
-examiner les projets et les idées proposées par les Directeurs des chœurs et les membres de la FCPC ;
-délibérer sur l’admission des nouveaux chœurs
-préparer l’A.G., les Congrès nationaux, régionaux et internationaux ;
-veiller à  la bonne application des statuts et des règles, élaborer et proposer  des modifications utiles ;
-publier les feuillets de liaison ;
-assurer la liaison avec la FIPC ;
-nommer les délégués des provinces ecclésiastiques, les deux représentants des parents et les deux commissaires aux comptes, après approbation de la C.E.A.L. ;
-préparer la programmation annuelle de la FCPC ;
-vérifier et suggérer périodiquement les pistes de formation humaine, spirituelle, morale et musicale de tous les membres : Directeurs de chœur et enfants ;
-assurer le suivi par des visites périodiques aux différents chœurs affiliés et en cours d’affiliation.
 

Art. 20
Le C.A. se réunit tous les six mois sur convocation du Président.
 

Art. 21.
Le C.A. a comme charge :
·d’examiner les projets et proposition des membres de la Fédération ;
·d’examiner les demandes d’affiliation ;
·de préparer l’A.G. et les congrès ;
·de vérifier l’état de la caisse et proposer à l’A.G. les formes de son alimentation ; et
·de rédiger le Règlement d’Ordre Intérieur (ROI), fixant les détails sur les votations, critères d’affiliation et de candidatures à proposer à l’approbation de l’A.G.

 

Charges Particulières  du C.E..

A.     Le président :
art 22 :
 -   représente la FCPC ;
-    dirige l’activité de la FCPC ;
-    préside l’A.G. et le B.N. ;
-    convoque l’A.G. ;
-    crée des liens d’amitié fraternelle avec les autres Fédérations ;
-         Présente le rapport annuel à l’A.G, au C.A.L.C.C. et à la FIPC.
 
B.     Le vice-Président :
 
art 23. :
-         aide le Président dans son travail ;
-         remplit le devoir de représentation et des taches précises qui lui seront confiées par le B.N. ; et
-         assure la présidence en cas d’empêchement du Président.
 
C.    Le Secrétaire :
 
art. 24. :
-        
dirige l’activité du secrétariat et veille aux éditions de la FCPC et à sa promotion.
-         Rédige les comptes-rendus des réunions  du B.N. et des A.G. ; et
-         veille, en union avec le Président, à l’exécution des délibérations prises par l ‘A.G. et le B.N.
 
D.    Le Trésorier :
 
art 25.
-         gère les finances de la FCPC et tient les livres des comptes ;
-         présente le rapport de sa gestion à l’A.G., il est déchargé par l’A.G. et dans  cette affaire il n’a pas le droit de vote ; et
-         Présente aux C.C l’état de la caisse et des finances pour une vérification périodique avant chaque AG .
 
E. Les Commissaires aux Comptes (CC) :
art 26.
Ils forment le bureau de vérification, ils ont  pour mission :
-d’examiner les livres de comptes tenus par le Trésorier ;
-de présenter à ce sujet un rapport à l’A.G.,
-de proposer à l’A.G. d’accepter le rapport du trésorier et de lui donner quitus.
F. L’Aumônier :
art 27.
Veille au maintien des buts de la Fédération et à la bonne animation spirituelle de la Fédération nationale et des chœurs affiliés.
 

Chapitre VII. Les Moyens financiers

Les ressources de la FCPC sont :
art 28.
-         les cotisations trimestrielles des chœurs membres ;
-         les avantages provenant des concerts des Pueri Cantores ;
-         les offrandes et dons des fondations et amis de la Fédération ; et
-         les activités d’autofinancement.
 

Chapitre VIII.  Modification des statuts

art 29.
Les statuts sont applicables aussitôt qu’ils auront été approuvés  par la      Conférence Episcopale de la RDC.
art 30.
Pour toute modification, la majorité de deux tiers des membres de l’A.G. est requise. Les modifications sont présentées à la Conférence Episcopale de la République Démocratique du Congo pour approbation.
 

Chapitre IX. Permanence et dissolution de la FCPC.
art. 31.
 La durée de la FCPC est illimitée. Si la dissolution s’avère nécessaire, elle pourrait être mise en délibération suivant les conditions énumérées à l’article précédent.
art. 32.
 En cas de dissolution, l’A.G., après avoir entendu l’avis de la Conférence Episcopal de la RDC, confiera à l’un des membres du B.N. les soins de procéder à la liquidation du patrimoine entier. L’A.G., suivant l’avis de la Conférence Episcopale, délibérera sur la destination du reliquat actif à une association poursuivant un but similaire.
 
art. 33.
 Ces statuts remplacent ceux qui ont été élaborés le 15 mai 1990.
 
Fait à Bukavu le 11 février 2003,
Fête de « Notre Dame de Lourdes »
 
 

"DIEU NOUS EST PROCHE" |
Pourquoi suis-je sur terre |
la confrerie des playdébils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | voyance et cartomancie
| Eclairage Evangélique
| Rackam