Mes chers congolais,

Bonjour à vous tous, amis et fréres et que Dieu vous bénisse.

Mais qu’est-ce que c’est ce dialogue qui, encore une fois, va ouvrir ses portes aujourd’hui? Tout cela fait partie de la comédie que la RDC est en train de jouer, depuis un certain temps, sur le plan international.

Les parties en cause n’ont pas la volonté de dialoguer et de trouver ensemble des solutions de bonne gouvernance de ce vaste pays qu’est la RDCongo. Trop d’intérêts de tout genre poussent la classe politique congolaise à ne prendre pas en mains ses propres responsabilités et se décider à bien trouver des solutions.

 

Mes chers congolais,

Le parti politique de la majorité, avec son chef qui est l’actuel Président de République du Congo, doit bien comprendre qu’il ne lui revient pas pouvoir changer la charte constitutionnelle et que cela n’est pas sa prérogative constitutionnelle. Kabila termine son mandat à la date établie et attend que le nouveau président de la RDC puisse être élu et prendre ses charges.

Pas changer la Constitution en vue des élections, cela à tout senteur de coup d’état et d’intérêts personnels qu’une certaine classe politique est en train  de continuer à bénéficier. Tout cela cela n’est qu’une sonnette pré monitrice qui nous annonce Dictature et Tyrannie.

 

Mes chers congolais,

En RDC l’idée de la démocratie n’est pas entrée dans la vie et dans la pensée de ceux qui nous gouvernent. Et l’idée d’un chef qui accompagne, main dans la main, son peuple vers la liberté et la dignité, est bien loin de leurs ambitions. Et les pauvres congolais qui habitent les nombreux villages de l’intérieur, n’ont pas le droit ni de rêver, ni de penser des lendemains meilleurs.

Une chose qui me fait souffrir énormément c’est l’incapacité de la classe politique, tout parti confondu, qui ne réussi pas à suivre ces pauvres paysans et répondre adéquatement à leur nombreuses quêtions. La situation de grande insécurité qui depuis des décennies perverse dans l’Est de la RDC dans les Provinces du Nord et Sud Kivu, Maniema, Ituri, Uele. Les derniers événements de Beni en sont la dernière sonnette d’alarme.

 

Mes chers congolais,

Dialogue, oui, pour se retrouver autour d’une table ronde pour discuter comment gouverner ensemble et rendre le pays  habitable pour tous ses enfants. Dialogue aussi pour bien préparer ensemble les rendez-vous des élections administratives, avec le concours libre de toutes les forces politiques  et avec tous les leaders de ces forces, mêmes ceux qui pour l’une ou l’autre raisons ont été marginalisé et fait taire, parfois injustement.

Pas de dialogue pour changer la Constitution aujourd’hui. La plateforme politique de Kabila doit bien comprendre que son mandat présidentiel est à la fin de ses jours de permanence à la présidence. Et Kabila n’ a pas le droit de pouvoir retoucher avec des rêves et de discussions inutiles la Charte constitutionnelle. Cette carte est sacrée.

 

Cers congolais,

Soyez attentifs et avec les yeux ouverts. Ne courrez pas derrière les promesses de la dernière minute qui ne servent à rien et qui ressemblent à la frimée qui avec le vent disparait dans l’univers. Et surtout ne vendez pas votre liberté et votre dignité.

L’heure de votre responsabilité vient de klaxonner.

Votre ami et frére

@kakaluigi, 23 aout 2016

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

"DIEU NOUS EST PROCHE" |
Pourquoi suis-je sur terre |
la confrerie des playdébils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | voyance et cartomancie
| Eclairage Evangélique
| Rackam