Fête de la Toussaint et fête des morts

cimetiereperelachaise339335.jpg(01-02 novembre 2008)

La Toussaint et la commèmoration de  nos morts nous conduit dans nos églises et dans cimitières pour contempler le Paradis et le Purgatoire. Le but de la vie humaine, l’éternité avec Dieu et la purification avant da l’atteindre.

 

1.           ECOUTER 

Evangile de Saint Matthieu, 5, 1-12 

 

5,1 A la vue des foules, Jésus monta sur la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. 2 Et, prenant la parole, il les enseignait :

3 Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux.
4 Heureux les doux : ils auront la terre en partage.
5 Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés.
6 Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés.

7 Heureux les miséricordieux : il leur sera fait miséricorde.
8 Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu.
9 Heureux ceux qui font œuvre de paix: ils seront appelés fils de Dieu.
10 Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux.

11 Heureux êtes-vous lorsque l’on vous insulte, que l’on vous persécute et que l’on dit faussement contre vous toute sorte de mal à cause de moi.
12 Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux; c’est ainsi en effet qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. » 

 

2.           REFLECHIR 

 

Une fete très ancienne 

 

De tout temps, les chrétiens ont prié pour leurs défunts, non dans la tristesse mais dans la joie. Pour fêter la victoire du Christ dans la vie de beaucoup d’hommes et de femmes. C’est pour cela que dès les premiers siècles, cette fête se situe aux alentours de Pâques ou de la Pentecôte. 

En Orient, la Toussaint reste célébrée le dimanche qui suit la Pentecôte. À Rome, cette fête existait certainement dès le Ve siècle. Elle est déplacée une première fois à la date du 13 mai en l’an 610, par le pape Boniface IV. 

Ce jour-là, il fait transporter dans l’ancien temple païen du Panthéon toutes les reliques des martyrs des catacombes romaines. Le Panthéon devient l’église « Sainte-Marie et des martyrs ». Un siècle plus tard, cette fête est transférée définitivement au 1er novembre par le pape Grégoire III, qui dédicaça en ce jour une chapelle de Saint-Pierre de Rome en l’honneur de tous les saints. 

 

En 835, le pape Grégoire IV ordonna que cette fete soit celebrée dans le monde entier. 

 

C’est seulement au XXe siècle que Pie X l’insère sur la liste des huit fêtes, avec obligation d’entendre la messe. La fête de tous les saints devient une fête chômée. Elle illumine le jour suivant, le 2 novembre, journée du souvenir de tous les défunts. 

Fêter la Toussaint, c’est fêter tous les saints, connus et inconnus, qui partagent la joie de Dieu. Nous leur demandons de nous aider dans notre vie quotidienne. 

 

Qu’est-ce qu’un saint ? 

 

En réalité, toute prière s’adresse à Dieu. Ainsi, on ne prie donc pas les saints, mais on leur demande d’intercéder pour nous auprès de Dieu, de prier Dieu et le Christ pour nous. 

La Litanie des saints est l’une des plus belles et des plus simples prières. Par cette longue invocation, l’Eglise de la terre appelle à son aide l’Eglise du ciel. D’abord nous nous adressons à Marie, mère de l’humanité pour qu’elle intercède pour nous, puis sont invoqués les apôtres, les martyrs, les missionnaires, les docteurs de l’Eglise, les saints de nos diocèses. Chaque invocation est ponctuée de la demande : « priez pour nous ». Les Litanies sont chantées tout spécialement pendant la veillée pascale, lors des baptêmes, des ordinations des diacres, des prêtres et des évêques ou à l’ouverture de la messe de la Toussaint. 

De qui parle Jésus ? Les quatre premières béatitudes s’adressent à des personnes qui vivent manifestement un manque : être pauvre (ou humble, voire humilié), être doux (sans violence ?), être affligé, avoir faim et soif… de justice ! Le manque fondamental, en fait, est celui de la justice et il donne sens à tous les autres.

Les quatre béatitudes suivantes restent dans la thématique de la justice, mais cette fois au niveau d’un  »engagement » : faire miséricorde, être pur de cœur, faire la paix, être persécuté à cause du combat pour la justice. Sous différentes facettes, on peut dire que les béatitudes déclarent heureux ceux et celles pour qui la justice (du Royaume, cf. Mt 5,20) est un enjeu majeur. Si les prophètes dénonçaient ceux qui pratiquaient l’injustice, Jésus déclare heureux ceux qui placent au centre de leur vie le souci de la justice.

Dans cette perspective, il faut noter enfin que Jésus parle très concrètement : de l’esprit (ou du souffle), du cœur, d’avoir faim et soif, du regard (et des pleurs). Le paradoxe par lequel Jésus déclare heureux ceux et celles qui ne se pensaient pas tels, mais qui sont concernés par la justice, touche au plus intime de notre être. Car ce paradoxe a quelque chose à voir avec la relation à Dieu : voir Dieu (v. 8), être appelé fils de Dieu (v. 9). En faisant confiance aux déclarations des béatitudes, à la suite de Jésus qui nous ouvre ce chemin, ce qui nous est promis n’est rien de moins que la joie et l’allégresse d’une relation filiale avec Dieu. 

3.           Que faire ? 

A toutes les personnes qui aiment la paix et l’Afrique, nous proposons:  

Une chaîne de jeûne et de prière, chacun selon ses propres convictions religieuses, pour la paix au Congo, en acceptant dans notre corps un peu de leur faim et en partageant avec eux un peu de notre nourriture. A ceux qui désirent adhérer à cette initiative, nous leur demandons de nous communiquer le jour (ou les jours) qu’ils ont choisi(s) pour le jeûne (total ou partiel) à l’adresse ci dessous indiqué, pour échanges et informations. 

 

Aux catholique je propose pour la prière de prendre en main  la Litanie des saints  et prier lentement tous seuls ou avec des autres personnes :  nous impétrons l’aide  de tous les saints pour que Dieu nous donne la paix et  qu’elle revienne le plus tôt possible en RDC. 

Vous le savez,  la République Démocratique du Congo est encore en guerre. Les images, en provenance de Goma son entré, de part tout dans le monde là où nous sommes, dans nos maisons et bouleversent nos consciences et nous nous demandons : comment, encore ? Oui encore du sang, encore des morts, encore des pillages, mais surtout encore des gens en exile. L’Exode biblique se revit en ces jour avec des longues et interminables files des gens de tout âge qui fuient les violences de la guerre des soldats de Nkunda et des FARDC.   

Et bien ce dimanche, commémorant nos morts, nous célébrons surtout les plus de 5 millions de nos frères et sœurs congolais et congolaises morts au cours de ces années suite aux différentes guerres de libération.  Birago Diop disait “Ceux qui sont morts ne sont jamais partis. Ils sont dans l’ombre qui s’éclaire. Et dans l’ombre qui s’épaissit. Les morts ne sont pas morts » 

 

4.           PRIER (avec la litanie des saints) 

Seigneur, prends pitié.  

Ô Christ, prends pitié.  

Seigneur, prends pitié.  

  

Sainte Marie, Priez pour nous.  

Sainte Mère de Dieu, Priez pour nous.  

Sainte Vierge des vierges, Priez pour nous.  

Saints Michel, Gabriel et Raphaël, Priez pour nous.  

Vous tous, Saints Anges de Dieu, Priez pour nous.  

  

Saint Abraham, Priez pour nous.  

Saint Isaac et Saint Jacob, Priez pour nous.  

Saint Joseph, Priez pour nous. 

Saint Moïse, Priez pour nous.  

Saint David, Priez pour nous.  

Saint Job, Priez pour nous.  

Saint Isaïe et Saint Jérémie, Priez pour nous.  

Saint Elie et Saint Elisé, Priez pour nous.  

Saint Jean-Baptiste, Priez pour nous.  

Saint Joseph, époux de Marie, Priez pour nous.  

Vous tous, saints patriarches et saints prophètes, Priez pour nous.  

  

Saint Pierre et Saint Paul, Priez pour nous.  

Saint André, Priez pour nous.  

Saint Jean et Saint Jacques, Priez pour nous.  

Saint Thomas, Priez pour nous.  

Saint Matthieu, Priez pour nous.  

Vous tous, saints apôtres, Priez pour nous.  

  

Saint Luc et Saint Marc, Priez pour nous.  

Saint Barnabé, Priez pour nous.  

Sainte Marie-Madeleine, Priez pour nous.  

Vous tous, saints disciples du Seigneur, Priez pour nous.  

  

Saint Etienne, Priez pour nous.  

Saint Ignace d’Antioche, Priez pour nous.  

Saint Polycarpe de Smyrne, Priez pour nous.  

Saint Justin, Priez pour nous.  

Saint Pothin et Sainte Blandine, Priez pour nous.  

Saint Irénée de Lyon, Priez pour nous.  

Sainte Perpétue et Sainte Félicité, Priez pour nous.  

Saint Laurent, Priez pour nous.  

Saint Cyprien de Carthage, Priez pour nous.  

Sainte Agnès, Priez pour nous.  

Saint Thomas Becket, Priez pour nous.  

Saint Thomas More, Priez pour nous.  

Sainte Maria Goretti, Priez pour nous.  

Saint Maximilien Kolbe, Priez pour nous.  

Vous tous, saints martyrs, Priez pour nous.  

  

Saint Léon le Grand, Priez pour nous.  

Saint Grégoire le Grand, Priez pour nous.  

Saint Ambroise de Milan, Priez pour nous.  

Saint Jérôme, Priez pour nous.  

  

Saint Augustin, Priez pour nous. 

Saint Athanase d’Alexandrie, Priez pour nous.  

Saint Basile le Grand, Priez pour nous.  

Saint Grégoire de Nazianze, Priez pour nous.  

Saint Jean Chrysostome, Priez pour nous.  

Saint Hilaire de Poitiers, Priez pour nous.  

Saint Martin de Tours, Priez pour nous.  

Saint François de Sales, Priez pour nous.  

Saint Pie X, Priez pour nous.  

Vous tous, saints évêques et saints docteurs, Priez pour nous.  

  

Saint Antoine d’Egypte, Priez pour nous.  

Saint Benoît, Priez pour nous.  

Saint Bernard, Priez pour nous.  

Saint François d’Assise, Priez pour nous.  

Saint Antoine de Padoue, Priez pour nous.  

Saint Dominique, Priez pour nous.  

Saint Thomas d’Aquin, Priez pour nous.  

Sainte Catherine de Sienne, Priez pour nous.  

Saint Ignace de Loyola, Priez pour nous.  

Saint François Xavier, Priez pour nous.  

Sainte Thérèse d’Avila, Priez pour nous.  

Saint Jean de la Croix, Priez pour nous.  

Sainte Rose de Lima, Priez pour nous.  

Saint Vincent de Paul, Priez pour nous.  

Saint Jean-Marie Vianney, Priez pour nous.  

Sainte Bernadette Soubirous, Priez pour nous.  

Saint Jean Bosco, Priez pour nous.  

Sainte Thérèse de L’Enfant Jésus, Priez pour nous.  

Vous tous, saints prêtres, religieux ou religieuses, Priez pour nous.  

  

Sainte Anne, mère de Marie, Priez pour nous.  

Sainte Monique, Priez pour nous.  

Saint Louis de France, Priez pour nous.  

Saint Nicolas de Flüe, Priez pour nous.  

Sainte Elisabeth de Hongrie, Priez pour nous.  

Sainte Jeanne d’Arc, Priez pour nous. 

 

SAINTS MARTYRS DE L’UGANDA, priez pour nous 

Bienheurex Anuarite et bakanja, priez pour nous 

nos pasteurs munzihirwa et kataliko, priz pour nous 

vous tous, saint et saintes de l’afrique, priez pour nous 

 

Vous tous, saints et saintes de Dieu, Priez pour nous.  

  

Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, pardonne-nous Seigneur.  

Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, exauce-nous, Seigneur.  

Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde, aie pitié de nous, Seigneur.  

  

Père très Saint, tu le sais, sans ton aide, nous sommes tous de pauvres pécheurs. Cependant, pleins de confiance dans les mérites de ton Fils et de ses Saints, nous te prions aujourd’hui de nous rendre dignes DE RETROUVER LA PAIX PERDUE, celle que tu nous as préparé depuis la fondation du monde.  CETTE PAIX aidera NOTRE PAYS LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO A NOus  RENDRE HEUREUX ET NOUS accompagnera dAns la CONSTRUction DE TON ROYAUME DE JUSTICE, D’AMOUR et DE FRATERNITE’.  Amen. 

 

© Kakaluigi 2008 

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

"DIEU NOUS EST PROCHE&... |
Pourquoi suis-je sur terre |
la confrerie des playdébils |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | voyance et cartomancie
| Eclairage Evangélique
| Rackam