14 septembre: FETE DE LA CROIX

saintjean.jpg

La fête de la Croix glorieuse rappelle deux fêtes distinctes, célébrées

autrefois en des dates différentes : le 3 mai on célébrait l’Invention,

c’est-à-dire la découverte, de la Sainte Croix, et le 14 septembre la

fête de ce jour s’appelait l’Exaltation de la Sainte Croix.  L’Invention

de la Sainte Croix rappelait la découverte de la Croix du Seigneur, en

l’an 326, au temps de sainte Hélène, la mère de l’empereur Constantin.

L’Exaltation de la Sainte Croix, ou fête de la Croix glorieuse, commémore

aujourd’hui le retour de la relique de la Sainte Croix à Constantinople

d’abord, à Jérusalem ensuite, après avoir été pendant quinze ans, de 615

à 630, aux mains des païens perses.

L’empereur Constantin, vainqueur par la Croix, lui rendait tous les

honneurs dus à ce signe sacré du salut des hommes. En l’an 326, sa mère,

sainte Hélène, inspirée par un mouvement d’en Haut, résolut, malgré son

grand âge de près de quatre-vingts ans, de visiter les Lieux Saints et de

chercher le bois salutaire sur lequel le Sauveur avait répandu son Sang.

Sainte Hélène fit faire des fouilles au pied du Calvaire.  On y découvrit

trois croix, avec les clous qui avaient percé les mains et les pieds du

Rédempteur et le titre que Pilate avait fait placer au-dessus de sa tête.

Mais comment reconnaître laquelle de ces trois croix était celle du

Sauveur ?  L’évêque de Jérusalem eut l’heureuse pensée de les faire

transporter chez une dame qui était sur le point de mourir ; l’approche

des deux premières croix ne produisit aucun résultat, mais dès que la

malade eut touché la troisième, elle se trouva guérie.  Un autre miracle

plus éclatant encore vint confirmer le premier, car un mort qu’on portait

en terre ressuscita soudain au contact du bois sacré.

On commemora bientôt ces événements par une fête : celle de l’Invention ou

de la découverte de la Sainte Croix.  Dans le même esprit, sainte Hélène

fit bâtir au lieu de la découverte une magnifique église où fut déposée

la plus grande partie de cette Croix ; elle envoya l’autre partie à

Constantinople, où Constantin la reçut en triomphe.

Trois siècles plus tard, vers l’an 615, sous le règne de l’empereur

Héraclius Ier, les Perses s’emparèrent de Jérusalem et y enlevèrent la

principale partie de la vraie Croix de Notre-Seigneur.  Héraclius résolut

de reconquérir cet objet précieux.  Avant de quitter Constantinople, il

vint à l’église, les pieds chaussés de noir, en esprit de pénitence ; il

se prosterna devant l’autel et pria Dieu de seconder son courage ; enfin,

il emporta avec lui une image miraculeuse du Sauveur, décidé à combattre

avec elle jusqu’à la mort.  Le Ciel aida sensiblement le vaillant

empereur, car son armée courut de victoire en victoire ; une des

conditions du traité de paix fut la reddition de la Croix du Christ dans

le même état où elle avait été prise.

Lors de son retour à Constantinople, Héraclius fut reçu par les

acclamations du peuple ; on alla au-devant de lui avec des rameaux

d’oliviers et des flambeaux, et la vraie Croix fut honorée, à cette

occasion, d’un magnifique triomphe.  L’empereur lui-même, en action de

grâce, voulut rapporter à Jérusalem ce bois sacré, qui avait été quatorze

ans au pouvoir des barbares.  Quand il fut arrivé dans la Cité Sainte, il

chargea la relique précieuse sur ses épaules ; mais lorsqu’il fut devant

la porte qui mène au Calvaire, il lui fut impossible d’avancer, à son

grand étonnement et à la stupéfaction de tous : « Prenez garde, ô

empereur! lui dit alors le patriarche Zacharie; sans doute le vêtement

impérial que vous portez n’est pas assez conforme à l’état pauvre et

humilié de Jésus portant sa Croix. »  Héraclius, touché de ces paroles,

quitta ses ornements impériaux, ôta ses chaussures, et, vêtu en pauvre,

il put gravir sans difficulté jusqu’au Calvaire et y déposer la sainte

relique.

Pour donner plus d’éclat à cette marche triomphale, Dieu permit que

plusieurs miracles fussent opérés par la vertu de ce bois sacré : un mort

fut ressuscité, quatre paralytiques guéris ; dix lépreux recouvrèrent la

santé, quinze aveugles la vue ; une quantité de possédés furent délivrés

du malin esprit, et un nombre considérable de malades trouvèrent une

complète guérison.  A la suite de ces événements fut instituée la fête de

l’Exaltation de la Sainte Croix, pour en perpétuer le souvenir.

Bien plus tard, en l’an 1205, au lendemain de la quatrième Croisade,

Henri, régent du Saint Empire Romain, envoya, de Constantinople à Namur,

à son frère Philippe plusieurs reliques de la Passion du Seigneur.  Parmi

ces reliques figurèrent des fragments de la vraie Croix, celle reconnue

par sainte Hélène et restaurée par l’empereur Héraclius.  Deux ans après,

en décembre 1207, le même Philippe marquis de Namur donna solennellement

ces reliques à l’église Saint-Aubain.  Depuis cette époque, la présence

d’une relique de la Sainte Croix dans notre église est signifiée par une

croix à double traverse qui surmonte le clocher.  Ce qui peut se voir sur

le clocher de l’ancienne cathédrale, ainsi que sur la coupole de la

cathédrale actuelle.

Au cours du XIXe siècle, la dévotion à la Sainte Croix s’accrut parmi les

chanoines et les paroissiens de Saint-Aubain, si bien qu’une célébration

hebdomadaire fut instituée pour vénérer la relique.  Autrefois célébrée

sous la forme d’une procession, cette vénération se traduit aujourd’hui

par un cantique et une adoration, à la fin de chaque messe du mercredi,

ou du vendredi, lorsqu’il s’agit du temps de l’Avent ou du Carême.

La Croix est un signe, le signe du Salut en Jésus Christ !  Nous allons

maintenant célébrer cet autre signe du Salut : celui du pain et du vin.

Un signe qui est plus qu’un signe, puisqu’il est signe d’une réalité

qu’il contient en lui : le Corps et le Sang du Christ !  Célébrons

ensemble le mémorial de la Passion et de la Résurrection du Seigneur, et

accueillons en nous Jésus, celui dont la venue sera un jour annoncée par

le signe de la Croix dans le Ciel !

6 Réponses à “14 septembre: FETE DE LA CROIX”

  1. Fran 9 janvier 2009 à 14:31 #

    Hélène et la vraie croix
    Quelques compléments ici avec les récits (historiques ou hagiographiques) de la découverte de la Vraie Croix par sainte Hélène :

    Hélène et la vraie croix

  2. kenza 19 juillet 2011 à 18:11 #

    vou ete des animeux la ilaha ila lah sobhanaho wa taala persone ne le voix dies sterfer elleh azza wa jala

  3. Tia 24 novembre 2017 à 14:56 #

    Olá para cada corpo, é meu primeiro uma visita isto página Web ; Isto Web page
    carrega notável e na verdade bom informações em favor da leitores .

    Here is my webpage; esquadrias de ferro

  4. Sophia 1 mars 2021 à 6:08 #

    Collagen is among the key ingredients in a product
    which can be built to tighten skin. Chemicals like parabens,
    dioxanes, and alcohols are actually harmful not just to your skin layer but to your health as well.
    Add to the, the emotional stress from your fast-paced
    lives, having less quality sleep time, and vices like drinking and you’ve got is often a hifu face and neck lift sydney that looks decades over the age of your actual age.

  5. Antonetta 1 mars 2021 à 7:29 #

    Flexibility is another believe that equipment rental is such an excellent idea.
    The firms help you in various construction needs that will meet the requirements
    of your business. These are normally done with the assistance of heavy equipment like rollers,
    bulldozers and also the like.

    My web blog; Ambit Earthworks

  6. Dawna 15 novembre 2021 à 7:58 #

    Hi there colleagues, how is everything, and what you desire to
    say on the topic of this post, in my view its really amazing
    for me.

    Also visit my web-site – bano

Laisser un commentaire

"DIEU NOUS EST PROCHE&... |
Pourquoi suis-je sur terre |
la confrerie des playdébils |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | voyance et cartomancie
| Eclairage Evangélique
| Rackam