Lettre après le XXXIVème Congrès International des Pueri Cantores

long.jpg

Kraków – Rome  1st Sep, 2007 

 

 

Misericordias Domini in aeternum cantabo 

Que restera-t-il en nous après le Congrès à Cracovie? 

 

 

Plus d’un mois déjà est passé depuis ce moment où, dans la basilique de la Divine Miséricorde à Cracovie, le 15 juillet 2007, nous avons célébré solennellement la clôture du XXXIVème Congrès International des Pueri Cantores. Nous nous souvenons bien de cet enthousiasme, de cette joie de notre rencontre. Les belles prières, les beaux chants étaient pour nous l’expérience de l’Eglise vivante. Dans tout ce que nous avons vécu, nous avons pu toucher la présence de Dieu en nous. Nous avons pu voir l’icône de Jésus dans notre vie et nos cœurs se sont remplis de sagesse qui vient de Dieu. Nous avons fait l’expérience de l’unité de notre Fédération. Bien que nous représentions les ”mondes” différents, nous étions tous pleins d’amour et de bonté, nous savions écouter et comprendre les autres. Nous ne pouvons pas rompre cette unité! Cette expérience de l’Eglise doit demeurer en nous! Notre Fédération est l’Eglise vivante de Jésus-Christ. Nous ne pouvons pas permettre que quelqu’un ou quelque chose nous enlève ce ”trésor” que nous avons reçu de Dieu. C’est Sa grâce, dont nous avons fait l’expérience, qui nous est donnée pour notre vie de la foi. 

Pendant notre Congrès il y avait beaucoup de moment émouvants. Chacun et chacune de nous a certainement gardé ”son” souvenir inoubliable qu’il porte toujours dans son cœur. Pour moi, peut-être aussi pour quelqu’un de vous, un des moments plus importants et plus beaux du Congrès était notre Prière pour la Paix – le Chapelet de la Miséricorde Divine que nous avons chanté ensemble. Vous vous souvenez des paroles du cardinal Stanisław Nagy qui nous a nommés petits amis du grand Jésus? Nos voix se sont unies dans la prière chantée à l’unisson et nous priions Dieu : donne la miséricorde et la paix au monde entier! On ne peut pas oublier ces moments – tout cela grandira dans nos cœurs. Et il faut nécessairement ”arroser ces grains de Dieu” en nous! Quand nous chantions notre hymne Misericordias Domini in aeternum cantabo, j’ai pensé : peut-on mieux glorifier Dieu que justement par un chant en commun? C’était notre don et notre prière, c’était ce que nous avons pu donner à Dieu et aux gens de plus précieux – le don de nous-mêmes, de notre foi et de notre talent. 

Au cours de la liturgie pour la clôture du Congrès nous ne cachions pas les larmes d’émotions, et c’est bien, car c’est avec le cœur qu’on voit le mieux. Dieu agissait dans nos cœur individuellement, puisque Lui aussi, il regarde dans nos cœurs. A la fin de l’Eucharistie le cardinal Stanisław Dziwisz a dit : Chers Pueri Cantores, je vous souhaite de tout mon cœur que vous ne manquiez jamais de force ni de courage pour prêcher dans votre vie ces vérités de la foi que vous avez chantées ici. Que votre chant dépasse les frontières! Emportez avec vous la force de chanter la foi et le courage de suivre Jésus dans votre vie quotidienne!  Que ces paroles ne nous quittent jamais, car c’est nous qui sommes les messagers de la foi. Nous proclamons cette foi par notre chant, en dépassant toutes les frontières. Par notre vie, par le courage de suivre Jésus dans notre vie quotidienne, nous pouvons devenir ”étincelles” de la Grâce Divine pour tous ceux que nous rencontrerons sur notre chemin – dans notre famille, à l’école, dans les salles de répétition, parmi nos amis mais aussi parmi les inconnus, bref, dans toutes les situations. 

Quelqu’un dira peut-être : ”belles paroles, mais comment ne pas les oublier au quotidien?, comment les réaliser dans la vie?, ce n’est pas facile!” Vous vous souvenez sans doute des paroles de la lettre de st Paul : ne crains rien, la puissance se perfectionne dans la faiblesse, tu ne manqueras pas de ma grâce. Et voilà! Nous ne manquerons pas de grâce de Dieu dans la vie si seulement nous voulons en prendre soin. Ce souffle de l’Esprit de Dieu est toujours vivant dans notre vie. Ne perdons pas cette chance que Jésus nous a donnée! Lui-même, notre Rédempteur, Il vit en nous et Il veut agir par nous! Alors répétons avec joie : nous voulons chanter la Miséricorde Divine  pendant toute notre vie! 

 

 

Père Robert Tyrała 

Conseiller Ecclésiastique 

de la Fédération Internationale des Pueri Cantores 

 

 

Cracovie – Rome, le er septembre 2007 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

"DIEU NOUS EST PROCHE&... |
Pourquoi suis-je sur terre |
la confrerie des playdébils |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | voyance et cartomancie
| Eclairage Evangélique
| Rackam